Tak'an Dore

Suivi de campagnes et diverses acctivités rollistiques
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Faune de la canopée et des îlots :

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anadethio
Admin


Messages : 28
Date d'inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Faune de la canopée et des îlots :   Mar 10 Mai - 0:37

Commençons par le plus simple (ou du moins le moins aisé a développer) : les îlots. C’est là haut que la biodiversité est là plus grande… En effet y vivent non seulement les habitants de la canopée… Mais aussi des espèces plus proches de ce qui peut être rencontré sur le plancher des vaches. En revanche étant donné l’isolement de ces petits écosystèmes le nombre d’espèce endémique est tout bonnement incommensurable. L’idée que certaines espèces qui pourraient être qualifiées de "fossiles vivants" vivent sur un ou deux îlots de haute ou de moyenne altitude n’est pas du tout aberrante.

Nous n’irons pas plus loin étant donné le manque flagrant d’informations fiables dont on peut disposer en ce domaine.
Pour ce qui est de la canopée… Il semble intéressant de se pencher sur les diverses techniques de survies qui ont pu être développées pour survivre dans une forêt suspendue. La liste qui vas suivre est loin d’être exhaustive mais donne une idée assez précise des spécimens pouvant être rencontrés là haut.

₪ Evidement les oiseaux, insectes volants et autres chauves-souris ne rencontrent aucun problème pour ce qui est de la vie dans la canopée.

₪ On rencontre par ailleurs un grand nombre de mammifères et reptiles aillés ou au moins pourvus de membranes leur permettant de planer d’arbre en arbre. Parmi eux on pourra citer les cobras arboricoles dont la collerette hyper-développée leur permet de voler a la manière de raies… mais dans le ciel. (dans ce cas précis on s’étonnera de l’apparente facilitée qu’on ces créatures a voler placidement malgré une physionomie qui devrait les obliger a battre frénétiquement des… heu… de la collerette).

₪ Un nombre non négligeable de singes et autres marsupiaux vivent une vie dangereuse protégés par leur seule habilitée.

₪ Les araignées et quelques autres cas utilisent leurs sécrétions corporelles comme des cordes les rattachant a tel ou tel arbre…

₪ Certains marsupiaux, insectes et reptiles utilisent une stratégie dite "du ressort". En cas de chute ils utilisent une de leurs caractéristiques corporelles pour rebondir au sol et retourner aussi sec d’ou il viennent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tak-an-dore.fantasyboard.net
Anadethio
Admin


Messages : 28
Date d'inscription : 10/05/2011

MessageSujet: Re: Faune de la canopée et des îlots :   Ven 27 Mai - 9:20

Bestiaire


Après avoir parlé des méthodes d’adaptations les plus communes a ces habitats naturels atypiques observons les habitants eux-mêmes. Sans tous les décrire par le menu il semble en effet de bon ton de présenter les différents genres… Voire même quelques espèces remarquables.

Avant toute chose les espèces rencontrées dans le monde réelles ont toutes leur pendant (a quelques détails près) sur Tak’an dore. Aussi ne seront cités que ceux qui méritent qu’on s’y attarde.

Les mammifères.

S’entend par là les créatures vivipares au sang chaud allaitant leurs petits. Les plus courants de la classe sont (et de loin) les rongeurs. Il n’y a pas grand chose a en dire si ce n’est que les espèces ayant développé des membranes semblables a celles des bien connus écureuils volants sont nombreuses. A la rigueur on parlera des vaches de prairie. Gros hamsters paisibles d’une centaine de kilos qu’on élève pour leur viande au gout acidulé.

Ensuite viennent les chiroptères, les chauves-souris. Certaines d’entre elles sont particulièrement remarquables : les Sulimats dont l’envergure dépasse couramment les quartes mètres et qui peuvent porter un homme.… Quasi exclusivement frugivore elles représentent pourtant une menace bien moins grandes que certaines espèces plus petites et dont le régime est nettement plus riche en fer. Et rouge. Vampires ? On peut dire ça ainsi si aucun vampire effectif n’es dans les présents. Autrement la sagesse recommande de parler d’espèces hématophages.

Elles sont généralement d’une dangerosité inversement proportionnelle a leur taille car les espèces les plus petites volent généralement en groupes capables d’assécher une Sulimat en quelques minutes a peine. Contrairement a leurs congénères végétariennes elles ne se repèrent pas uniquement a l’aide de l’écholocalisation mais choisissent leur proie a l’aide de leur vision thermosensible.

Ces espèces sont majoritairement nocturnes même si certaines des plus agressives sévissent de jours et n’hésitent pas a se nourrir sur des créatures éveillées.

On notera encore deux caractéristiques notables :
Ϡ la morsure des hématophages est généralement fortement venimeuse. La bave contient en effet un anti-coagulent puissant leur permettant de se nourrir aisément mais aussi un neurotoxique paralysant la victime en mobilisant ses aires sensitives. Avec des effets divers selon les espèces… Leur bave est donc recherchée tant pour faire des poisons que des drogues plus ou moins inoffensives.
Ϡ Certaines espèces peuvent cracher cette salive a plus de dix mètres. Inutile de dire que cela fait d’elles des prédateurs redoutables. Même isolées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tak-an-dore.fantasyboard.net
 
Faune de la canopée et des îlots :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La faune haïtienne compte-t-elle des singes? You bet...
» Attention aux cameleons de la faune politique haitienne.
» IV. Faune d'Autremonde
» Masque de Faune
» Jour 1 - Sous la canopée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tak'an Dore :: Le monde-
Sauter vers: